Quand dans les dernières semaines tu as déjà rêvé plus de 24 fois que tu accouchais, et que chaque matin, tu te réveilles déçue...

Quand tu bénis l'inventeur du fameux coussin de grossesse en forme de grosse banane souple, SO GLAM, mais qui as sauvé tes dernières nuits...

Quand par la force des choses, tu révises des items de l'ECN que tu n'avais jamais eu l'occasion de tester sur toi-même auparavant : Reflux gastro-oesophagien, hémorroïdes, constipation, varices pelviennes, incontinence urinaire, insuffisance veineuse, troubles du sommeil...

Quand passer du décubitus dorsal à la position "debout sur tes deux pieds" requiert une stratégie fine en 5 étapes avec nécessité d'échauffements préalables...

Quand tu te retrouves avec le bout du ventre tout mouillé et plein de mousse après chaque vaisselle...

Quand ton ventre appuie tout seul sur les boutons de la plaque de cuisson...

Quand la chambre du bébé est déjà tellement prête depuis 2 mois, avec meubles et matos de compèt, que tu as hâte de commencer à jouer avec...

Quand tu te mets, inquiète, à compter chaque matin le nombre de jolies traces rougeâtres qui ornent tes hanches/cuisses/flancs/seins/fesses (cocher la réponse adaptée)... Et que tu en découvres avec horreur presque une nouvelle par jour...

Quand ton bébé bouge tellement sous ta peau que tu as l'impression qu'il cherche désespérément une sortie de secours malheureusement inexistante : en haut sous le foie, ou bien par les côtes, ou encore par le nombril?

Quand après avoir fait la navette lit/manger/canapé/manger/lit toute la journée, tu te sens aussi épuisée qu'après une journée de boulot...

Quand tu te rappelles tes cours de pédiatrie avec ce terrible chapitre sur les conséquences de la prématurité... Mais que tu te surprends tout de même à souhaiter très fort que le tien sorte une chtouille plus tôt que prévu...

Quand tu supportes de moins en moins l'idée que les autres puissent se goinfrer de carpaccios, sushis, tartares, saumon fumé, jambon cru.... ET PAS TOI!

Quand tu as déjà prévu le menu du retour à la maison, (principalement composé des aliments sus-cités) et que le millésime qui accompagnera le repas est déjà choisi également...

Quand tu te surprends à guetter, pleine d'espoir, la moindre petite douleur abdominale, en souhaitant très fort qu'elle devienne vite insupportable...

 

... C'est qu'il est largement temps... Non?

 

 

 

 

Capture d’écran 2013-07-26 à 12